Rivière-Ouelle
- Les quais -

Introduction  -  La pêche aux marsouins  -  La pêche à l'anguille
Les quais  -  La Jongleuse

Retour à la liste des expositions virtuelles


 

Vers 1838, François Baby construit une première jetée à la Pointe-aux-Orignaux. En 1846- 1848, alors que Charles-Eusèbe Casgrain de Rivière-Ouelle est Commissaire des Travaux publics, le quai est allongé et permet d'accueillir des navires plus gros. Il faut noter ici que le site de ce quai est idéal pour les navires à vapeur qui sont alors en train de remplacer les navires à voile: la pointe basse où il est bâti constitue, après Québec, le point le plus rapproché de la rive nord; de plus, l'endroit est accessible à marée haute et à marée basse [ ... ].

La construction du quai est complétée entre le 1er mars 1852 et la fin de 1855. Le coût total est de 222 222,87$. Plus tard, il est agrandi pour atteindre les dimensions suivantes: 1 218 pieds dans le fleuve et 34 pieds de largeur. Les 50 derniers pieds de longueur ont 114 pieds de largeur, ce qui donne au quai l'allure d'un T; il y a deux bâtiments sur cette barre transversale. En 1875, on y érige un phare.

[ ... ] À l'origine, ce quai a une vocation commerciale: exportation de bois, de blé et d'autres denrées agricoles vers Québec ou ailleurs; importations de marchandises pour les populations locales. Des navires y accostent régulièrement. [ ... ]

À ce transport de marchandises s'ajoute, un peu avant 1880, un service de traversier. Surtout utilisépar les gens de la rive nord, qui ne sont pas desservis par le chemin de fer, ce service amène lespassagers au quai, d'où on les conduit par diligence jusqu'à la gare de Rivière-Ouelle où ils prennent le train. [ ... ]

Mais un autre événement augmente l'attrait du site: l'inauguration, en juin 1903, d'un embranchement de voie ferrée de 6 milles de long qui relie le quai à la station de Rivière-Ouelle. Le premier train de passager y circule le 23 juin. L'effet combiné du service de traversier et du chemin de fer va amener certains développements. Des familles déjà arrivées comme les familles Mercier, vont s'installer en permanence. Le bureau de poste du quai est ouvert de 1906 à 1920; il s'ajoute à un service de la malle connu sous le nom de bureau de la Pointe-aux-Orignaux qui est ouvert de 1877 à 1932. [ ... ]

La construction en 1918 d'un chemin de fer sur la rive nord met fin et au service de traversier et à l'embranchement de voie ferrée qui mène au quai. La station du chemin de fer du quai est définitivement fermée le 6 janvier 1920.

[ ... ] Malgré l'installation d'un éclairage en 1966 et des réparations à quelques reprises, le quai de la Pointe-aux-Orignaux semble bien condamné à disparaître après l'ouverture de la Transcanadienne au début des années '70.

[ ... ] En 1984, la Corporation historique et culturelle de Rivière-Ouelle naît et se donne comme l'un de ses objectifs de sauver et développer le Quai de la Pointe aux-Orignaux. Elle présente au Fédéral un imposant mémoire en faveur de la conservation et rénovation du quai. [ ... ] En août 1993 Travaux publics Canada acceptent d'utiliser l'argent prévu pour la démolition du quai plus d'autres sommes pour réaliser une jetée en pierres. [ ... ] L'inauguration officielle et la bénédiction ont lieu le 17 juillet 1994.

Les estivants et visiteurs peuvent y pratiquer la marche, tout en respirant l'air salin et en admirant un paysage unique. De mai à septembre, les pêcheurs peuvent capturer l'éperlan [ ... ]. Ils peuvent aussi tendre leur ligne dans l'espoir de capturer d'autres espèces de poissons, dont le capelan.

Référence: Javelier, septembre 1999


©Tout droits réservés aux Archives de la Côte-du-Sud - 2004®
Conception et hébergement ConceptInterWEB